Des Ordres entiers et de Forces entières.

1208747_431922573585115_452614295_n

Je me rends compte que je suis toujours à l’affut de mes forces,
Je les attends assise en regardant par la fenêtre,
Je les guette dans le miroir jalousement précieusement.

Entre les rayons du soleil, et les nuages, je tente de les apercevoir et finis toujours par les retrouver quand elles sont éparpillées.
Autour de moi, elles se cachent au détour d’un pas, d’une ombre, d’un reflet.
Je les sens souvent dans les airs, dans les parfums, en des couleurs, en des sons de certains mots, en l’empreinte de mes pas et mes mouvements.

Ces forces là.
Ces forces qui ne m’oublient pas et que je n’oublie pas.
Mes Forces à Moi. Mes forces de Moi.
Mes Forces qui me sauvent et gardent en vie,
Mes Forces qui me hissent au devant,
Celles qui surgissent de moi, par magie, quand je me sens en morceaux, désorientée en désordres entiers.

Souvent seule face au chaos en moi, elles sont toujours là, à me dire qu’au prochain pas, prochain mot, instant-suivant tout ira mieux.
Je leur voue une confiance aveugle, une écoute infinie, un instinct de survie constant.

Tant ai-je si peur, qu’elles ne me quittent, ne s’envolent, s’évaporent à jamais.
Et pourtant, elles sont là : de jour, comme de nuit, à me guider, à chaque pas, chaque mot, chaque son, chaque couleur.
Moi qui suis souvent dans un état de Désordre entier.

Chaque jour, près de moi, elles demeurent fidèles à moi même, autant que je suis égale à moi même.
Dans mes larmes où je sens qu’elles me comprennent,
Dans mes silences où je sens qu’elles m’écoutent,
Dans mes sourires où je sens qu’elles me reviennent.

Insaisissables, imprévisibles et incertaines.
Elles sont là; mes forces entières, de mes désordres entiers et de mes relèves; en moi.

(Des ordres et des relèves toi).

JST

25 juillet 2014.

Publicités