Petits-pas

Parfois soudaines, les évidences jaillissent sous nos yeux.
Surprenantes, là où on ne se doutait, qu’elles apparaitraient.
On se rend compte du chemin, du temps perdu à les guetter,
les attendre, les rechercher en nous,
On les croient enchevêtrées dans nos souvenirs, nos pensées.
Rien de cela, elle étaient justes là.
Discrètes au milieu de tout,
Près de l’oreiller, près du pas posé au sol, sur le rebord de la fenêtre,
En la pluie, derrière une page, sous un rayon de soleil,
Ne demandant que nous puissions leur accorder qu’un infime instant de notre vie pour nous rendre moins aveugles.

Et une fois découvertes, elles font sourires notre chemin, le rendent malgrès tout, plus serein, éclatant.

Publicités