Pas de roses sans épines !

Ils sont travailleurs sociaux. Leur quotidien est de s’occuper des plus précaires. L’association Gammes, présidée par un ancien préfet, décroche une mission pour l’accueil des demandeurs d’asile. Et faute de moyens supplémentaires, leurs conditions de travail descendent… en gamme.

View original post 1 219 mots de plus

Publicités