Ce livre est une merveille sensorielle : l’être humain, humant la vie depuis son premier cri, son premier battement, on pourrait dire jusqu’au point final. Non?! Plutôt jusqu’au point de ponctuation…

Un univers sensoriel, rythmé par le temps qui fuit, les pas, les cris, les sons, les regards, les profondeurs. Une histoire de vie, une histoire des vies et de leur déferlements, tout y est minutieusement relevé, en apnée, en souffle.

Un petit passage cardiaque :

 » Etirer l’espace, allonger le temps, jusqu’au bout de la course épuiser l’énergie de chaque atome de mer. Devenir déferlement, devenir vague. »tumblr_n01rhoyFFx1rdjzq4o1_400

 

 

Publicités