Ce qui a de beau par ces temps qui nous fuient entre nos pas, nos mains et notre conscience.
C’est de s’arrêter juste un instant, pour mieux observer ces créations suspendues qui témoignent du temps qui passent, les herbes, le soleil, le ciel et la rosée du matin.

Et quand on s’y applique, curieusement, on observe mieux tout ces charmes qui nous entourent, on respire mieux cet air précieux.

Des ordres et des re-lèves (toi).

Publicités