tumblr_mz8it5vLji1tnjhsmo1_500

 

Arrive  un  moment, où en proie à milles et un tourment, à une forteresse de doutes,

Dépité, on écoute le désir d’abandon,

L’esprit ne demande alors qu’à s’arrêter là, à même le sol.
Epuisé, le corps vidé s’observe.
La tentation de tout abandonner est là, ne demandant qu’à être accueillie.
Au loin, une mouette traverse le ciel,
Son cri retentit,
On lève le regard,
On accueille ce cri,
On perçoit cette douce chaleur.
Les sens s’éveillent.
Esprit et Corps en réveil.

On choisit de se libérer, de tourner l’esprit vers l’existence d’un moment délicieusement présent.

On se réfugie en nos précieux sens qui ne demandent qu’à être ranimés,

On se rappelle ces mouvements de vie passés, présents et en espère peut être à venir.

On décide de rassembler ses efforts et forces,
On puise fort en soi, car le moment indique que faiblir n’est guère profitable, que nous avons tant encore à découvrir et à vivre.
Alors, on ramasse son esprit qui demandait à demeurer à terre, le ravive d’un regard plus curieux sur le monde, avec de nouveaux pas conquérants, de forces nouvelles et encore plus profondes, et d’efforts noblement renouvelés.
Et on observe la vie, en renouveau pérpetuel, qui nous accueille ingénieusement et généreusement, nous guidant vers la conquête d’une certitude : celle de mettre à profit, même moindre, l’instant présent.
JST
( source photo : http://changedevue.tumblr.com)
Publicités